Fortifications Belges et Maginot + Les moulins en Belgique

Fortifications Belges et Maginot + Les moulins en Belgique

3 - Eglise de Saint Donat à Arlon

Je me suis toujours dit, un jour tu dois aller revoir l’église Saint Donas à Arlon ville ou j’ai passé une année chez mes grand parent maternelle (voir dans la rubrique captivité de Georges Pigeon) j’avais 7 ans a cet époque et 58 ans plus tard, c’est chose faite maitenant



Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat :

En l'année 1654, les Capucins instaurent à Arlon le culte de Notre Dame d'Arlon. En effet, ils pensaient que le fait d'honorer la Vierge Marie allait protéger la ville de la guerre. Mais cela ne les protégea pas bien longtemps. En effet, en 1681 les troupes du Roi de France Louis XIV chassent les moines et fortifient la butte et les bâtiments selon les plans de l'architecte militaire français Sébastien Le Prestre, Marquis de Vauban, mieux connu sous le nom de Vauban. Après la paix de Rijswick de 1697, les Capucins reprennent possessions de leur couvent pour un siècle. C'est vers 1730 que l'église est dédiée au culte de Saint Donat, légionnaire romain et martyr et qui selon la croyance, protège des mauvais effets de la foudre, du tonnerre, de l'orage et de la grêle. En 1738, les Capucins reçoivent un fragment de la hanche de Saint Donat de la part des jésuites de Munstereifel (Allemagne). Cette relique est depuis, toujours conservée dans une châsse. À la Révolution française de 1796, les moines Capucins sont chassés de leur couvent et celui-ci sert à héberger les pauvres et les infirmes. L'église ne retrouve sa fonction d'église qu’en 1806.


Saint Donat
Saint Donat :

Cette rampe d'accès à l'église St-Donat a été construite par un ingénieur espagnol au 17ème siècle suivant un schéma bien précis. L'escalier comportait sept plates-formes séparées chacune par trois marches. À chaque plate-forme se trouvait une station du chemin de croix ainsi qu'un arbre.


Saint Donat
Saint Donat :

Reconstruite en 1735, La Montée Royale ne comporta plus que neuf stations. Suite à son effondrement en 1830, le chemin de croix ainsi que l'escalier sont reconstruits ainsi que quatorze stations en pierre en forme de croix ainsi que des terrasses, le tout supporté par des arcades. L'ensemble a été classé en 1992.


Saint Donat
Saint Donat :

Au Moyen-âge, Waleran Ier décide de la construction du château des Comtes et des Marquis d'Arlon sur la butte de la Knipchen qui culmine à 450m d'altitude. Le château fut détruit, pillé brulé et reconstruit à de nombreuses reprises, notamment par les troupes françaises du Roi Henri III menées par le Duc François de Guise en 1558 qui rasèrent définitivement le château. En 1626 les moines Capucins arrivés à Arlon cinq ans plus tôt commencent la construction de leur couvent sur la colline de la Knipchen.


Saint Donat
Saint Donat :

Détails de la rampe d'accès


Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat :

Sur les photos suivantes quelques vues de l'église Saint Donat


Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat :

Détails des remparts, vue sur les cerisiers en fleurs nous sommes en avril 2009


Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat :

Un tunnel végétale en horme (promenade des amoureux)


Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat et les cerisiers en fleur, nous le 24-04-2009
Saint Donat et les cerisiers en fleur, nous le 24-04-2009

Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat
Saint Donat

Saint Donat - LÂ’ancienne porte de Claire Fontaine
Saint Donat - L’ancienne porte de Claire Fontaine :

Une porte de l’abbaye cistercienne de Clairefontaine, détruite lors de la révolution Française, fut transportée à cet endroit en 1911.

Elle daterait de 1700, et fut d’abord installée à l’église d’Habergy en 1818.

Les habitants étaient venus chercher des pierres de taille sur le site de l’ancienne abbaye.

C’est le bourgmestre d’Arlon, N.Ensch-Tesch qui fit transporter la porte sur la butte.

Il fit également restaurer les armoiries de Luxembourg dessinées dans le frontispice.