Fortifications Belges et Maginot + Les moulins en Belgique

Fortifications Belges et Maginot + Les moulins en Belgique

La captivité de mon grand père le 10 mai 1940 2eme partie : Colditz

Grand départ pour l'allemagne, destination Colditz ( Oflag IV C ) du 25 mai au 29 août 1940

Château de Colditz

Période de Mai 1940 à Aout 1940

 

A ce moment, l'Oflag IV C de Colditz n'était encore qu'un camp ordinaire et pas encore un «Sonderlager» avec ses dures contraintes33'. Ce n'est qu'à partir d'août 1940, quand les officiers belges (francophones) restants furent transférés dans d'autres camps ou renvoyés au pays et qu'ils furent remplacés par des officiers de toutes nationalités, récidivistes de l'évasion, et des V.I.P. de la captivité Q<Prorninene»)'4 que commença la période abondamment décrite"

 

Le Château de Colditz se situe dans la localité de Colditz, près de Leipzig et Dresde. Utilisé comme hôpital psychiatrique pendant plus d'un siècle, il devint fameux en se transformant en camp de prisonniers réservé aux officiers alliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Réputée comme une forteresse d'où l'on ne se s'évade pas, la sécurité était assurée par des gardiens plus nombreux que les prisonniers. Malgré cela, 31 officiers (11 Français, 10 Britanniques, 7 Néerlandais, 1 Polonais, 1 Canadien et 1 Indien) sont parvenus à s'évader de Colditz. Ces authentiques exploits inspirèrent la série télévisiée Colditz dans les années 1970.

Les premiers prisonniers internés à Colditz furent 140 officiers polonais en octobre 1940. A la fin de l'année 1940, 60 officiers polonais, 12 Belges, 50 Français et 30 Britanniques y sont internés. En février 1941 sont amenés 200 officiers français, rejoints plus tard par 68 officiers néerlandais le 24 juillet 1941. Fin juillet 1941, on compte 250 prisonniers français, 150 Polonais, 50 Britanniques ou membres du Commonwealth, 68 Néerlandais et 2 Yougoslaves. En mai 1943, le haut commandement de la Wehrmacht décide de réserver prioritairement Colditz aux prisonniers britanniques. Les officiers français, polonais et néerlandais sont transférés dans d'autres camps et fin juillet 1943, il ne reste qu'une poignée d'officiers français pour 228 officiers britanniques ou membres du Commonwealth. Le 23 août 1944, le premier prisonnier américain arrive à Colditz tandis que le 19 janvier 1945, six généraux français arrivent à Colditz. En mars 1945, 1200 prisonniers français sont internés à Colditz.

Parmi les évasions ayant échoué, il convient de signaler la tentative d'évasion en masse par le "tunnel français", découvert par les Allemands environ trois semaines avant son achèvement. Ce tunnel fut creusé en plus d'une année (1940-1942) et les Allemands savaient qu'un tunnel était en chantier en raison de bruits suspects quand les Français creusaient. Les Allemands exigèrent que les officiers français payent 12 000 marks afin de réparer les dommages causés par le creusement de ce tunnel !

 

Quelques cartes postales d'époque

 

 

Nouvelle carte d'identité

 

 

Quelques aquarelles peinte par Georges Pigeon

Vue prise du château

Vue prise du château

Intérieur du château

 

 

 

 

 

 



17/08/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres